Voyage en Enfer

Voyage en Enfer

Synopsis :

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé créé par un éminent scientifique - un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour l'une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno.
Pris dans une course contre la montre,Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l'ultime création du scientifique - véritable bombe à retardement - dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.


Avis :

Dan Brown, auteur du célébrissime Da Vinci Code (l'un des livres les plus vendus au monde), signe avec Inferno un nouveau best-seller dont il est le seul à avoir le secret. Une fois encore, on se retrouve confronté à un pavé de plus de cinq-cent pages, qui cette fois-ci nous fera voyager à Florence, Venise et Istanbul... mieux qu'un guide du Routard ! L'atmosphère et les lieux sont si bien décrits que l'on n'a aucun problème à se projeter aux côtés de Langdon et Sienna, à ressentir la même adrénaline qu'eux lorsqu'ils se retrouvent en position critique ou qu'ils semblent approcher d'un indice crucial. Impossible à lâcher une fois qu'on a commencé la lecture, Inferno ne se distingue pourtant pas des précédents romans de Brown... à croire que l'auteur ne se soit pas encore décidé à changer la recette qui a fait son succès. La surprise n'est donc plus vraiment au rendez-vous, ce que je trouve bien dommage.
J'ai néanmoins apprécié l'intrigue, très réfléchie et complexe, et adoré prendre part à cette chasse au trésor à l'échelle internationale. S'il n'y a pas de surprise, il reste en revanche un insoutenable suspens qui nous pousserait presque à jeter un oeil à la fin du livre avant de l'avoir terminé... Honteux, oui.
Quant aux personnages, ils sont intéressants et très cultivés (comme toujours, à l'image de leur auteur sans doute), mais manquent cruellement de profondeur et d'émotions. Il n'empêche que cela concentrera d'autant plus l'attention du lecteur sur les œuvres célèbres décrites avec une précision presque maladive par Brown. On s'y croirait (ou plutôt, on sera frustré de ne pas être réellement au sein de ces lieux époustouflants).

Dans l'absolu, ce thriller tient ses promesses : un appel au voyage, une intrigue pleine de rebondissements, de nouveaux défis... Mais son manque d'originalité m'a empêchée de "décoller" vraiment. Inferno n'en reste pas moins une bonne lecture pour vos vacances, à emmener dans votre sac de plage... mais seulement s'il vous reste de la place !

Voir sur Amazon.fr

par No'