Un film d'animation trop... minion !

Un film d'animation trop... minion !

Présenté dans les salles en 3D, Moi, moche et méchant met en scène le super-(faux)-méchant Gru, dont l'objectif professionnel – et obsessionnel – est de devenir le super-méchant mondial numéro un. En compagnie de l'inventeur Néfario et de son armée de Minions (de petits bonhommes jaunes aux voix d'hélium et au langage rigolo, qui ne sont pas sans nous rappeler les aliens verts de Toy Story), il va donc mettre en place une stratégie maléfique en béton pour se faire respecter par ses confrères super-méchants.
Mais la concurrence est rude, et tandis que ses rivaux parviennent à dérober la Grande Pyramide de Gizeh, Gru se cherche tant bien que mal un nouveau défi dans l'enceinte de son imposante batisse noire, qui regorge de gadgets plus invraisemblables les uns que les autres.
Son chemin va croiser celui de Margot, Edith et Agnès, trois orphelines qui font du porte-à-porte pour vendre des cookies. Gru va alors mettre au point un scénario machiavélique pour faire de ces trois petites filles ses complices, les envoyant distraire Vector, son principal rival, car il a un nouveau plan : Gru va dérober la lune.

Une histoire abracadabrante et pleine de charme, un Gru étrangement attachant à l'accent très prononcé, doublé en français par le comique Gad Elmaleh, qui plaira à tous les publics. Outre nos héros loufoques, on y trouvera aussi une histoire attendrissante digne des meilleurs Disney quand l'insensible méchant Gru s'attachera aux trois petits qu'il a prises sous son aile. Chris Renaud et Pierre Coffin nous servent là un excellent moment de détente, tout en prouvant qu'Universal Pictures est un concurrent sérieux pour les studios Disney, Pixar ou 20th Century... surtout que ce n'est pas fini ; la suite est prévue pour juin 2013 !



Voir sur Amazon.fr

par Laurie