Un conte bouleversant de Claudel, entre folie et amitié

Un conte bouleversant de Claudel, entre folie et amitié

Monsieur Linh est un vieil homme qui a fui son pays natal d'Asie – sans doute le Vietnam, d'après les indices laissés par l'auteur – pour venir s'exiler dans un nouveau pays (qui n'est pas cité non plus), avec pour seuls bagages un peu de terre de son village, une photographie... et sa petite-fille, Sang Diû (« matin doux »). Les parents de la petite orpheline ont péri durant la guerre, et Linh est décidé à lui offrir une vie meilleure loin de cette barbarie.
Vivant isolé des autres immigrés, Linh rencontre des difficultés d'adaptation à ce pays nouveau, jusqu'à ce qu'il fasse la connaissance de Bark, un vétéran de guerre et fumeur invétéré, qui a lui aussi perdu sa femme. Ils se rencontrent tous les jours au parc du coin, se découvrent des points communs et des affinités, et M. Linh commence à apprécier sa nouvelle patrie, ne se séparant jamais de Sang Diû, veillant sur elle comme sur la prunelle de ses yeux.

S'ensuivent alors découvertes, rencontres, échanges entre les deux hommes que la vie n'a pas épargnés. Une amitié touchante qui se voit brusquement interrompue par un internement, puis un tragique accident...


Philippe Claudel, auteur des Âmes Grises, livre ici un conte émouvant et subtil d'un réalisme frappant, entraînant son lecteur dans sa poésie bouleversante où il traite de thèmes graves comme la folie ou l'exil. On admire le courage de ce vieillard prêt à tout pour offrir à sa petite-fille une vie meilleure, et on se laisse totalement surprendre par la déchirante chute, révélée à la toute dernière page de ce petit livre...


Voir sur Amazon.fr

par Laurie