The body finder, la nouvelle saga fantastique/policière pour ados et jeunes adultes

The body finder, la nouvelle saga fantastique/policière pour ados et jeunes adultes

Le rayon fantastique dédié aux « jeunes adultes » ne cesse de s'étoffer. Cette fois-ci, l'auteure Kimberly Derting a misé sur une touche d'originalité en donnant à sa série The Body Finder une dimension policière. Le premier tome de la saga est paru en mars 2010 aux Etats-Unis et commence à peine à faire parler de lui dans l'Hexagone. La couverture aux tons noirs et orangés s'affiche sur tous les blogs et forums littéraires destinés à la tranche « young adults ».

Depuis toute petite, Violet Ambrose, 16 ans, a un don étrange : elle parvient à repérer les cadavres d'oiseaux abandonnés par son chat. Mais ce secret prend une tout autre ampleur lorsqu'un tueur en série sème la terreur dans la ville. Chaque jour, les esprits des jeunes filles qu'il a enlevées viennent hanter Violet. De plus en plus troublée, elle mène son enquête et se rapproche du tueur... jusqu'à devenir sa proie.

Soutenue par ses parents, son oncle policier et son meilleur ami Jay (pour qui elle commence à ressentir quelque chose d'un peu plus que de l'amitié...), Violet essayera de maîtriser son don au mieux possible afin d'aider à localiser et identifier le serial-killer. Pour lui remonter le moral, Violet pourra également compter sur ses amies un peu folles, Chelsea et Claire.
Les personnages sont plutôt réalistes et assez attachants, même s'ils restent un peu plats, la romance naissante entre Violet et Jay est très mignonne, et l'histoire ne se transforme pas en mélodrame lorsque l'héroïne prend conscience de l'ampleur de ses pouvoirs. Mais Violet a beau être mature pour son âge, elle reste un peu naïve et a elle aussi cette fâcheuse tendance à se retrouver dans des situations délicates dès qu'elle sort son nez de chez elle.

Le côté « fantastique » parvient à se faire oublier au fil du roman, laissant plus de place au côté thriller policier qui tiendra le lecteur en haleine jusqu'au bout. Même si la majeure partie du roman est narrée par la jeune Violet, certains chapitres sont aussi écrits du point de vue de l'assassin, ce qui est plutôt inhabituel et donne une dimension supplémentaire au récit. On alterne donc les passages légers et drôles avec des moments bien plus sombres et mystérieux, de manière à divertir au mieux le lecteur.
Pour ma part, je n'ai pas pu m'empêcher d'établir un certain rapprochement avec la série télévisée Unforgettable ; dans les deux cas, les héroïnes mettent leur don bien particulier au service de la police, ce qui fait en quelque sorte de The Body Finder une alternative littéraire à cette série TV.


Le premier tome de cette saga, The Body Finder, mérite qu'on y jette un coup d'oeil pour son originalité et pour l'absence de vampires (on a quand même fini par les laisser tranquilles ceux-là). Plutôt bien écrit et divertissant, je lirai sans doute les tomes suivants !


Voir sur Amazon.fr

par CollegeBoy