Taylor Swift dévoile ses multiples facettes dans son album Red

Taylor Swift dévoile ses multiples facettes dans son album Red

La jeune Taylor Swift s'était fait connaître avec sa ballade Love Story, avant d'être surnommée « princesse de la country ». Digne représentante de ce genre, très populaire aux Etats-Unis mais assez méconnu – ou snobbé – dans le reste du monde, Taylor maîtrise parfaitement la guitare acoustique, qui l'accompagnait sur bon nombre de ses chansons au début de sa carrière. Mais aujourd'hui, du haut de ses 23 ans, la jeune artiste veut se détacher de cette image de cow-girl qui lui colle à la peau pour affirmer sa féminité et prouver qu'elle sait aussi sortir de ce registre country...

Red est sorti à l'automne 2012, et à la surprise générale, il ne colle pas exactement à ce à quoi Taylor nous avait habitués. Résolument pop, on retrouve certes la guitare sèche sur certains titres, mais l'album contient une multitude de tonalités différentes. Complètement hétérogène, il mêle rock à la Avril Lavigne, dubstep (notamment sur la version album de I Knew You Were Trouble, différente de celle diffusée à la radio), mais aussi des airs de dance pop qui ne sont pas sans nous rappeler Ke$ha. Les influences ont donc été nombreuses à contribuer à l'écriture de cet album, qui est aux yeux de beaucoup une sorte de « fantasme » pour tout artiste pop, qui s'autoriserait ainsi à toucher à une gamme de genres bien plus large. Certains titres sont entraînants et dynamiques, pleins de la fraîcheur qui émane de la jeune chanteuse (comme les tubes 22 et We Are Never Ever Getting Back Together), ce sont ceux-là mêmes qui sont la raison d'être de Red, ceux qui donnent envie d'écouter et d'acheter l'album, certains autres sont plus doux voire mélancoliques (The Last Time, en duo avec Gary Lightbody ou Sad Beautiful Tragic), parfois émouvants mais manquant tout de même de profondeur, tant dans les paroles que dans les sonorités souvent plates. D'autres morceaux sont de bonnes surprises, comme State of Grace, Starlight ou Everything Has Changed (avec Ed Sheeran) tandis que les titres The Lucky One et Begin Again semblent superflus, n'apportant rien à l'album... on les zappe sans regrets.


A force de chercher à se détacher de son image de princesse de la country qui lui allait pourtant comme un gant, Taylor Swift finit par perdre son identité, se forgeant aujourd'hui une nouvelle personnalité à partir de celles d'autres artistes citées plus haut, comme Avril Lavigne ou Ke$ha (ou est-ce plutôt la faute à l'influence de ses ex-boyfriends, dont Taylor Lautner de Twilight ou Harry Styles du groupe One Direction..?).
Malgré tout, l'album Red a été très plébiscité par les critiques internationales et récompensé par de nombreux prix (dont plusieurs Grammy Awards, vous excuserez du peu...).
Ce que l'on retient de cet album, ce sont les tubes entraînants et pleins de vie qui passent sur les ondes, certes très plaisants mais... peut-être pas suffisamment accrocheurs pour inciter à acheter l'album dans son intégralité.


Ci-dessous, visionnez le clip officiel de la chanson I Knew You Were Trouble, dans lequel Taylor Swift semble avoir emprunté coupe, maquillage et vêtements à Avril Lavigne...



Voir sur Amazon.fr

par Ophélie