Leçon de vie à dos de cheval

Leçon de vie à dos de cheval

Vous savez ce qu'était ma vie ? Je ne parle pas de mes succès. Ni même de mon accident ni de la mort de mon cheval. Je parle du fait d'avoir été forcée de consacrer tout mon temps à une activité qui ne me plaisait pas. D'avoir été privée d'aller à l'école car cela aurait empiété sur mon temps d'entraînement. De ne pas avoir eu d'amis parce que je n'avais jamais l'occasion de rencontrer personne. D'avoir été affectivement lésée et d'en subir les conséquences aujourd'hui.

Anne-Marie Zimmer avait tout ce dont les jeunes filles passionnées d'équitation peuvent rêver : son propre cheval, Highland Harry, des parents propriétaires d'un centre équestre, des résultats de compétition lui promettant une carrière olympique... Mais après un terrible accident de jumping qui coûta la vie à son cheval, la jeune fille de dix-huit ans voit tous ses rêves partir en fumée.
Vingt ans plus tard, elle s'est éloignée de cette vie d'athlète et mène avec son mari Roger et sa fille adolescente Eva une vie tout ce qu'il y a de plus normal. Mais en un laps de temps, tout va basculer une nouvelle fois : Anne-Marie se fait virer, sa fille traverse une violente crise d'adolescence, son mari la quitte pour une femme beaucoup plus jeune et elle apprend que son père est atteint d'une grave maladie. Il est l'heure pour elle et Eva de quitter le Minnesota pour revenir dans le ranch familial du New Hampshire...

La Leçon d'équitation est un roman plein de réalisme et véritablement poignant. Pour une fois, on s'éloigne des histoires un peu clichées centrées sur l'équitation, dans lesquelles l'héroïne est une jeune adolescente passionnée de chevaux qui parvient à sauver des centres équestres d'incendie ou à se lier d'amitié avec un étalon sauvage. Ici, l'héroïne approche de la quarantaine, voit sa vie toute entière s'effondrer et a vainement essayé de tourner le dos à ce sport pourtant si populaire.
De retour dans le centre équestre de sa jeunesse, elle retrouve son premier amour Dan, mais aussi - et surtout -, elle croisera la route d'un cheval qui ressemble à s'y méprendre au Highland Harry de sa jeunesse... Sans crier gare, la passion dévorante qu'elle croyait disparue se réveille et participera à la renaissance d'Anne-Marie.

Ce roman s'inscrit dans la lignée de L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux. Ecrit de façon fluide et bien rythmé, il se lit rapidement : les chapitres sont courts et les événements s'enchaînent, ce qui donne envie au lecteur de continuer à tourner les pages. Il n'est pas nécessaire d'être féru d'équitation pour apprécier la plume de Sara Gruen, mais les adeptes de sport équestre ne pourront s'empêcher de s'interroger : "Et si j'avais été à la place d'Anne-Marie, est-ce que j'aurais continué de monter à cheval ?".

Plus qu'une simple Leçon d'équitation, ce livre est une leçon de vie qui amène de nombreuses interrogations. A recommander à tous les amateurs de bonne lecture et - bien évidemment - à tous les amateurs de chevaux !

Voir sur Amazon.fr

par Justyne