Livres » Romans et littérature » Antiquité

Ethique à Nicomaque (Classiques t. 4611)

Ethique à Nicomaque (Classiques t. 4611)

Edition enrichie (introduction, notes, chronologie et bibliographie)Toute la pensée platonicienne reposait sur une union parfaitement intime entre la vie intellectuelle, morale et politique : la philosophie, par la science, atteint la vertu et la capacité de gouverner la cité. Tout cela se dissocie chez Aristote : le bien moral ou bien pratique, c'est-à-dire celui que l'homme peut atteindre par ses actions, n'a rien à voir avec cette Idée du Bien que la dialectique mettait au sommet des êtres ; la morale n'est pas science exacte comme les mathématiques, mais un enseignement qui vise à rendre les hommes meilleurs, et non seulement à leur donner des opinions droites sur les choses à rechercher ou à fuir, mais à les leur faire ...


L'Iliade

L'Iliade

Depuis neuf ans, Grecs et Troyens luttent sous le regard des dieux, arbitres des destinées humaines. La beauté d’une femme et les richesses d’une cité sont l’enjeu de la guerre. Mais le sort est fixé d’avance : Troie doit tomber aux mains des Achéens. Cependant, voici qu’une terrible querelle éclate au sein de l’armée grecque entre le chef d’expédition Agamemnon et le vaillant héros Achille : permettra-t-elle aux Troyens et à leurs alliés divins de retenir le cours inévitable de l’histoire et de repousser encore le jour fatal de la défaite ?


Intégrales de Philo - PLATON, Apologie de Socrate

Intégrales de Philo - PLATON, Apologie de Socrate

On accuse Socrate de corrompre, par son art du dialogue, la jeunesse athénienne. On lui reproche de détourner les jeunes gens des opinions communes et de mettre ainsi en question les pouvoirs traditionnels. Platon raconte dans son Apologie le procès au terme duquel son maître fut condamné à mort. Il rapporte la manière dont celui-ci, refusant de recourir au service d'un professionnel de la persuasion, prit en main lui-même sa défense. En choisissant de faire de sa plaidoirie un plaidoyer pour la philosophie, Socrate savait qu'il se condamnait. Refusant de renier la pratique qui donna sens à toute son existence, il préféra mourir en accord avec lui-même. Cette attitude courageuse marqua les esprits. Elle reste aujourd'hui encore la figure fondatrice ...


Les metamorphoses

Les metamorphoses

504 pages. Mords droit légèrement fendu (coiffe en tête). Tranche légèrement passée.


Virgile, notre vigie

Virgile, notre vigie


Quand notre monde est devenu chrétien

Quand notre monde est devenu chrétien


Antigone

Antigone


Entretiens, Lettres à Lucilius

Entretiens, Lettres à Lucilius


Sénèque, lettre à Lucilius (lettres de 1 à 9)

Sénèque, lettre à Lucilius (lettres de 1 à 9)


Les Métamorphoses

Les Métamorphoses